Suivez les mises à jour par mail

TRADUIRE EN :

Rechercher dans ce blog


Facebook/TwitterFacebook/Twitter retrouvez nous également sur Snapchat : ih2c2s

Le Pakistan a besoin de vous : Faites un don à l'association PAK CHARITY


Inscrivez vous à notre newsletter

Trois mosquées profanées hier à Rennes



Les fidèles des mosquées de Rennes sont encore sous le choc. En l’espace d’une nuit, trois lieux de culte musulmans ont été la cible de tags islamophobes et haineux : les centres culturels islamiques de Maurepas, du Blosne et de Villejean (Avicenne).

 

Du côté de la municipalité, Hubert Chardonnet, maire adjoint déclare que « ces actes sont inacceptables et leurs auteurs doivent être rapidement identifiés et présentés à la justice. C’est la première fois que de tels agissements se produisent à Rennes. » 

La préfète de la région Bretagne, Michèle Kirry a également réagi par voie de communiqué, dans lequel elle «condamne avec la plus grande fermeté les tags découverts ce matin sur trois lieux de culte islamique de Rennes. De tels actes, symboles de haine et d’exclusion, constituent une attaque contre nos valeurs et n’ont pas leur place dans notre République.»





 


Cette nouvelle profanation de mosquées, vraisemblablement organisée et préméditée ne doit pas rester sans une sanction exemplaire. Les concitoyens de confession musulmane doivent pouvoir visiter leurs lieux de culte en toute sécurité et sérénité. 

Le CCIF dénonce avec la plus grande fermeté ce type d’agissement et se tient à la disposition des mosquées pour les accompagner dans leurs démarches.


De la même façon, nous tenons à rappeler que le CCIF attire l’attention des pouvoirs publics au sujet de la multiplication des profanations des lieux de culte depuis plus d’un mois. Nous avons notamment proposé un plan de sécurisation des mosquées que nous avons mis à la disposition des lieux de culte.




 islamophobie.net







Enième stigmatisation des musulmans, le cas 20 Minutes




Dans le cadre d’un article ayant pour but de déconstruire une fake news, le journal 20 Minutes a choisi un titre particulièrement stigmatisant et prompt à susciter l’approbation d’un public islamophobe. 





 


Suite à la publication et aux nombreuses réactions d’internautes, la rédaction du journal s’est justifiée notamment sur Twitter :



Plusieurs questions se posent suite à la publication d’un tel titre.
  • Quelle est la part de responsabilité du journal 20 Minutes quant à la propagation d’un discours islamophobe ?
  • Comment ne pas voir, au sein d’une rédaction journalistique, qu’un tel titre est stigmatisant et valide les thèses complotistes islamophobes ?
  • Quel est le but souhaité par ce journal ?

 



Sachant que cet article avait pour vocation initiale de déconstruire une Fake News et que, malheureusement, nombreux sont les internautes qui ne lisent que les titres, nous sommes en droit de nous demander si un tel titre n’a pas eu l’effet contraire.

L’article, initialement publié hier soir à 20h42, a été mis à jour aujourd’hui à 15h09 avec un titre différent.



Restons très vigilants face à la diffusion d’une islamophobie décomplexée. Nous demandons aux rédactions journalistiques de faire preuve de plus rigueur et de cesser cette course au clic qui a des conséquences concrètes sur la vie des musulmans de France.

Ensemble, luttons contre l’islamophobie sous toutes ses formes.

 http://www.islamophobie.net/

 




ORLEANS - Procès islamophobie jeudi 25 avril 2019 à partir de 13h30



Asalam aleikoum wa rahmatoulahi wa barakatuhu , je partage cette information du CCIF


ORLEANS - Procès islamophobie

Nous avons déjà été témoins de procès où tout s'est joué grâce à la présence de personnes venues en soutien dans la salle d'audience. Vous aussi, vous pouvez jouer un rôle déterminant pour que justice soit rendue en faveur de femmes discriminées parce qu'elles étaient musulmanes.

Le CCIF accompagne depuis deux ans des femmes qui font l'objet d'un refus d'inscription dans une auto-école en raison du port du foulard. Cette discrimination illégale a été confirmée lors d'un testing réalisé par le CCIF.

Les tentatives de médiation avec l'auto-école ayant échoué, le CCIF s'est constitué partie civile lors du aura lieu :
jeudi 25 avril 2019 à partir de 13h30
Tribunal correctionnel d’Orléans
28 rue de la Bretonnerie
45000 Orléans


Pour y assister, n'oubliez pas de vous munir d'une pièce d'identité.
Nous comptons sur vous pour venir apporter votre soutien à ces femmes et montrer aux tribunaux que nous attendons des sanctions exemplaires !
#EnsembleNousSommesPlusForts
L'équipe du CCIF






 

Fleury Michon, Carrefour, Reghalal, Sebil, Socopa etc. ses marques nous humilient mais nous laissons faire




#FleuryMichon le roi du cochon fait partie des marques « halal » les plus vendues. 
C’est une vraie insulte faite aux musulmans avec la complicité des musulmans eux-mêmes à des degrés divers. En premier lieu évidemment la mosquée de Paris, mais chacun de nous qui regarde faire en disant tout au plus « mais qui peut acheter cela ? » puis passe son chemin a aussi sa responsabilité. 
 
Pourquoi ? 
Car si nous étions quelques dizaines, quelques centaines, je n’ai pas envie de dire quelques milliers, à nous mobiliser ne serait-ce que dans un travail d’information encore et encore pour Allah sans attendre rien en retour, allez ne serait-ce que par nif par fierté car nous on se laisse pas humilier ainsi. Mais non ! 90 % de la viande vendue en grandes surfaces, boucheries, restaurants n’est pas halal. Mais dis bismiLlah et mange mon frère. 
Remplis ta panse, manger haram ça se voit pas et ça remplit grave les poches d’escrocs morts de rire (véridique) quand ils pensent comment ils nous pigeonnent : « J’te marque halal sur les etiquettes t’inquiète. La viande est pourrie, pas grave, je te l’arrange. Ah ah ah » propos super classiques dans le métier. 
Les plus sceptiques pourront retrouver un extrait identique dans le reportage de @feurat sur le halal de 2010 puis le second augmenté de 2011.




Hchouma sur nous. Fleury Michon, Carrefour, Reghalal, Sebil, Socopa etc. ses marques nous humilient mais nous laissons faire.


Qu’Allah nous pardonne nos manquements


SOURCE : AlKanz 




HONTEUX PRINCIPE CHEZ MONOPRIX

Je n’apprécie pas du tout, ce matin, à Monoprix, en passant à la caisse, la caissière me montre un panneau de don pour Notre Dame et me demande si cela m’intéresse. Je lui réponds que je fais les choses de mon côté et que non, cela ne m’intéresse absolument pas ! 

Elle me dit donc de mettre ma carte bleue pour régler. Je fais donc mon code et je valide, bizarrement l’écran m’affiche de refaire mon code, je dis à la caissière que je ne comprends pas et là elle m’explique que j’ai validé un don pour La Fondation de France mais n’ai pas validé mon achat !!! 
Et hop !! Voilà l’arnaque !!!



Je trouve ce procédé honteux, ce n’est pas le montant qui me chiffonne, c’est le principe ! Je suis allée voir les personnes de l’accueil qui m’ont dit que les caissières n’avaient pas le temps d’expliquer le principe, qu’on n’avait qu’à faire attention à ce qu’on faisait, alors quand 1 caissière a le temps de vous demander si cela vous intéresse, comment n’a-t-elle pas le temps de vous dire la marche à ne pas suivre ! C’est très simple d’escroquer les gens, d’autant que beaucoup ne font pas attention à leurs règlements !!

Notre Dame est une catastrophe, mais nous sommes à priori en démocratie et donc libre de donner ou pas !

Honte à vous Fondation de France et Direction de Monoprix !!


 Kaatje Lau

 



 

INFORMATIONS

Inscrivez vous à notre Newsletter






Facebook/TwitterFacebook/Twitter retrouvez nous également sur Snapchat : ih2c2s

Bienvenue, cliquez ici pour rentrer sur la boutique :