Suivez les mises à jour par mail

TRADUIRE EN :

Rechercher dans ce blog


Facebook/TwitterFacebook/Twitter retrouvez nous également sur Snapchat : ih2c2s

APPEL AUX DONS

baraka Allah oufikoum
Le Pakistan a besoin de vous : Faites un don à l'association PAK CHARITY


Inscrivez vous à notre newsletter

Premier appel à la prière musulmane dans les rues d’Amsterdam



Une mosquée d’Amsterdam a été autorisée, vendredi 15 novembre, à diffuser chaque vendredi un appel à la prière.
Cela n’est pas pratiqué en France métropolitaine, même si la législation ne l’empêche pas en théorie.



Pour la première fois, l’adhan (appel à la prière dans le monde musulman) a résonné dans les rues d’Amsterdam vendredi 15 novembre, grâce à des haut-parleurs installés à l’extérieur de la « mosquée bleue ». L’événement a été filmé en direct et largement relayé sur les réseaux sociaux.

Si l’initiative était critiquée par une partie du conseil municipal, la municipalité a finalement donné son accord pour un appel à la prière hebdomadaire, chaque vendredi, estimant que cela relevait de la liberté religieuse, « tout comme les églises chrétiennes ont le droit de sonner la cloche le dimanche ».

De Londres à Grenade

« En rendant l’islam un peu plus visible dans l’espace public, les habitants d’Amsterdam s’habitueront davantage à la religion musulmane », avait déclaré quelques semaines plus tôt l’imam Yassin Elforqani, de la mosquée bleue, au quotidien néerlandais Het Parool.


Plusieurs autres mosquées néerlandaises sont déjà autorisées à diffuser publiquement l’appel à la prière, notamment dans les villes de La Haye et Utrecht. C’est aussi le cas dans plusieurs métropoles européennes, à l’instar de Londres, Glasgow, Hambourg ou encore Grenade.


« Notre législation ne l’interdit pas »

Et en France ? « Notre législation ne l’interdit pas, mais il faudrait un arrêté municipal sur le modèle de la sonnerie des cloches à des fins cultuelles comme le prévoit l’article 27 de la loi de 1905 », explique Didier Leschi, haut fonctionnaire et auteur de Misère(s) de l’islam de France (Cerf, 2017). «À ma connaissance, il n’y a pas eu de demande de ce type. »
Quelques mosquées disposent bien de minarets, mais ceux-ci ne sont pas équipés en haut-parleurs, ni en muezzin.



Outre-mer, en revanche, certaines mosquées diffusent des appels publics à la prière, comme dans les départements français de Mayotte et de La Réunion. Les musulmans représentent 95 % de la population dans le premier, et 5 % dans le second.



 






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

INFORMATIONS

Inscrivez vous à notre Newsletter






Facebook/TwitterFacebook/Twitter retrouvez nous également sur Snapchat : ih2c2s

Bienvenue, cliquez ici pour rentrer sur la boutique :