TRADUIRE EN :


Facebook/TwitterFacebook/Twitter retrouvez nous également sur Snapchat : ih2c2s


Le Pakistan a besoin de vous : Faites un don à l'association PAK CHARITY

Inscrivez vous à notre newsletter

Rechercher dans ce blog

Allemagne : 12 hommes suspectés de vouloir frapper des mosquées arrêtés

Les individus, qui appartiennent à un groupuscule d’extrême droite, ont été placés en détention. Le gouvernement d’Angela Merkel met en garde contre la multiplication de ces “effrayants” projets d’attentats.

Ils voulaient « lancer une guerre civile » en Allemagne. Comme le rapporte les journaux Bild et Der Spiegel, 12 hommes identifiés comme appartenant à un groupuscule d’extrême droite prévoyaient de perpétrer des attaques contre des mosquées, suivant le modèle de la tuerie de Christchurch, en Nouvelle-Zélande, au cours de laquelle le terroriste avait fait 51 morts et 49 blessés parmi les fidèles de deux lieux de culte musulmans, le 15 mars 2019. « Des responsables politiques » et des « demandeurs d’asile » étaient également visés.


L’intervention capitale d’un informateur infiltré

Les 12 individus ont été appréhendés vendredi et écroués, soupçonnés pour quatre d’entre eux d’avoir ainsi formé « une association d’extrême droite à caractère terroriste », les huit autres étant poursuivis pour le soutien « financier » apporté à l’entreprise terroriste, ainsi qu’« une aide pour se procurer des armes, selon le parquet de Karlsruhe, à une poignée de kilomètres de la frontière franco-allemande. Des perquisitions avaient été lancées dans 13 lieux disséminés sur cinq des 16 Länder. Dans leurs recherches, les enquêteurs ont mis la main sur plusieurs armes semi-automatiques, des « couteaux », des « arbalètes », des « grenades », mais également un « fusil de chasse » et un « pistolet ». Le leader du groupuscule était connu des services de renseignement, qui ont pu infiltrer la réunion secrète organisée la semaine dernière et permettre les arrestations.


Parmi les suspects figure un policier de Rhénanie-du-Nord-Westphalie, qui a été suspendu. Selon Bild, c’est lui qui aurait fait le vœu de provoquer « une guerre civile » dans le pays. De quoi susciter l’effroi dans la société allemande. Ce lundi 17 février, Berlin a évoqué des projets d’attentats « effrayants » de la part d’un groupuscule « rapidement » radicalisé, promettant de renforcer la protection des lieux de culte. « La mission de l’État est d’assurer la libre pratique de la religion dans ce pays sans danger, ni menace », a ainsi rappelé Steffen Seibert, le porte-parole de la chancelière Angela Merkel. « Quiconque veut pratiquer sa religion ici en Allemagne doit pouvoir le faire sans menace et sans être mis en danger », a-t-il ajouté. D’ailleurs, ces arrestations sont « la preuve que les services de sécurité restent vigilants », selon Björn Grünewälder, porte-parole du ministère de l’Intérieur.


 




 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Suivez les mises à jour par mail


Facebook/TwitterFacebook/Twitter retrouvez nous également sur Snapchat : ih2c2s


Le Pakistan a besoin de vous : Faites un don à l'association PAK CHARITY

Inscrivez vous à notre newsletter