Suivez les mises à jour par mail

TRADUIRE EN :

Rechercher dans ce blog


Facebook/TwitterFacebook/Twitter retrouvez nous également sur Snapchat : ih2c2s

APPEL AUX DONS

baraka Allah oufikoum
Le Pakistan a besoin de vous : Faites un don à l'association PAK CHARITY


Inscrivez vous à notre newsletter

Éric Zemmour définitivement condamné pour propos islamophobes


3000 € d’amende pour « l’ennemi public numéro 1 », ainsi rebaptisé par son éditeur. 

La Cour de cassation vient en effet de renvoyer Éric Zemmour à ses études, en rejetant sa demande. La procédure faite suite à des propos qualifiés d’islamophobes, que le polémiste avait tenus dans l’émission du 6 septembre 2016, sur C à vous, diffusé par France 5. 



Condamné en appel, Éric Zemmour avait écopé de 5000 € d’amende demandé par la Cour d’appel, considérant son intervention télévisée comme une incitation à la haine religieuse. 

À l’époque, l’auteur avait parlé d’une invasion par les musulmans que vivait la France « depuis trente ans ». Selon lui, « dans les innombrables banlieues françaises où de nombreuses jeunes filles sont voilées » existe une « lutte pour islamiser un territoire ». 


Dans la même veine que d’autres saillies tout aussi étranges, comme celle pour laquelle il avait été condamné en 2011, après avoir affirmé, toujours à l’antenne, que « la plupart des trafiquants sont noirs et arabes, c’est comme ça, c’est un fait ». 

Selon la cour d’appel, les propos « visaient les musulmans dans leur globalité et constituaient une exhortation implicite à la discrimination ». En tout, cinq séquences de l’émission avaient été mises en cause, mais la procédure en matière d’incitation à la haine a été modifiée depuis juin 2017. De la sorte, les trois passages restants avaient été rejetés.

Selon la Cour de cassation, la condamnation pour incitation manifeste doit se manifester par un appel ou une exhortation. 


L’intéressé avait porté l’affaire devant la Cour de cassation pour tenter de faire annuler le jugement, mais en vain. « Nous sommes satisfaits de cette décision. Honte aux médias qui continuent à tendre le micro à M. Zemmour qui continue à déverser sa haine et son appel au rejet des musulmans », indique Oliva Zémor, fondatrice de l’association CAPJPO-EuroPalestine, qui avait porté l’affaire devant les tribunaux, rapporte Le courrier de l’Atlas. 








Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

INFORMATIONS

Inscrivez vous à notre Newsletter






Facebook/TwitterFacebook/Twitter retrouvez nous également sur Snapchat : ih2c2s

Bienvenue, cliquez ici pour rentrer sur la boutique :