TRADUIRE EN :


Facebook/TwitterFacebook/Twitter retrouvez nous également sur Snapchat : ih2c2s


Le Pakistan a besoin de vous : Faites un don à l'association PAK CHARITY

Inscrivez vous à notre newsletter

Rechercher dans ce blog

Voici comment expliquer à votre entourage qu’il ne faut jamais “jurer sur le Coran” !


Nous connaissons tous une personne qui jure par tous les noms pour s’assurer plus de crédibilité : «  sur la vie de ma mère  », «  sur la tête de mon frère  », «  sur le Coran de La Mecque  » (parce que paraît-il, il n’y aurait un Qur’an qu’à Makkah ?), et les exemples sont nombreux.
Mais quelle est la jurisprudence concernant le fait de jurer par autre qu’Allah en islam ?

Cheikh Al-Uthaymîne (rahimuLlah) a répondu à ce sujet :
«  Le fait de jurer par autre qu’Allah, le Très Haut, par exemple : par ta vie, par ma vie ou encore je jure par le peuple ou autre que cela est interdit, plus grave, ceci fait partie du “Shirk” (attribuer un associé à Allah). En effet, le fait de juger par une personne est un symbole de glorification, de ce fait, ceci ne revient qu’à Allah, le Très Haut. Donc, glorifier autre qu’Allah relève du “Shirk”.  »


Par contre, celui qui jure par autre qu’Allah tout en étant conscient que la chose par laquelle il a juré est moins importante qu’Allah ne commet pas de “Shirk akbar” (association majeure) mais plutôt du “Shirk asghar” (association mineure). Le prophète (sallAllahou ’alayhi wa salam) dit :
«  Ne jurez pas par vos pères, celui qui veut jurer, qu’il jure par Allah ou bien qu’il se taise  », comme ceci a été rapporté de façon authentique dans le sahih de Bukhari.
L’envoyé d’Allah (sallAllahou ’alayhi wa salam) a également dit :
«  Celui qui a juré par autre qu’Allah a mécru ou a associé  ».

Nous comprenons donc bien que le fait de jurer par autre qu’Allah n’est pas permis. Malheureusement, un grand nombre de musulmans ne sont pas au courant de cette interdiction ; il est donc de notre devoir de faire le rappel.


En effet, le shirk, même mineur, est un péché très dangereux, duquel nous préférons nous écarter ; et cet effort de vocabulaire, aussi minime soit-il, pourrait faire basculer la balance en notre faveur le jour du jugement dernier : nous ne perdrons rien à rectifier notre langage.

De plus, sachez, mes frères et sœurs, que vous ne gagnerez pas en crédibilité en multipliant les noms par lesquels vous jurez : le fait de jurer par Allah constitue déjà en soi un engagement très puissant.
A ce propos, nous reviendrons sur le sujet à travers un article qui sera publié très prochainement sur le thème “Jurer souvent par Allah”.





Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Suivez les mises à jour par mail


Facebook/TwitterFacebook/Twitter retrouvez nous également sur Snapchat : ih2c2s


Le Pakistan a besoin de vous : Faites un don à l'association PAK CHARITY

Inscrivez vous à notre newsletter