TRADUIRE EN :


Facebook/TwitterFacebook/Twitter retrouvez nous également sur Snapchat : ih2c2s


Le Pakistan a besoin de vous : Faites un don à l'association PAK CHARITY

Inscrivez vous à notre newsletter

Rechercher dans ce blog

Histoire du Prophète Idriss (Enoch)

 

 

Idrîs,[1] paix sur lui, Son nom en arabe signifie : étudier. Ce terme peut également signifier effacer les traces, tel le vent qui efface celles du sable mouvant. Ce noble prophète est souvent assimilé à Enoch, l’un des premiers patriarches cités dans la Bible[2]

Dans le Coran, Idrîs est cité à deux reprises :

§  « Rappelle dans le Livre Idrîs, il était un homme de vérité et un prophète. Nous l’avons élevé à une haute station » (Marie, 56-57).

§   « Ismâ’îl, Idrîs ainsi que Dhû al-Kifl, tous font partie des patients. Nous les avons introduits dans Notre miséricorde, ils font partie des pieux » (Les Prophètes, 85-86).

 

Le Coran inscrit donc Idrîs dans le cercle restreint et très privilégié des prophètes. Par conséquent, il fait partie des personnalités que tout musulman doit considérer comme tel. Ainsi, le Coran bien qu’il ne consacre que deux brefs passages à Idrîs, il l’intègre aux catégories des véridiques, des prophètes, des patients et des pieux. De plus, Dieu lui réserve une place de haute valeur.

D’après les différents récits, Idrîs serait né à Babylone ou en Palestine, voire en Égypte. Il aurait vécu durant la dernière partie de la vie d’Adam. Par la suite, il devint à l’âge adulte prophète. Idrîs est considéré aussi comme le premier messager. Il se chargea alors de guider les premières générations des humains à partir des Écritures qu’il reçut[3]. Il consacra sa vie à prêcher la parole de Dieu et à établir l’ordre dans sa communauté.

Les historiens rapportent qu’Idrîs est aussi l’un des premiers à avoir mis en place une architecture urbaine. Il planifia des villes et promulgua des lois. Il prescrit à son peuple la purification, la prière et l’aumône légale. De même, il leur proscrit la consommation du vin. Par ailleurs, Idrîs était polyglotte.   

 

 

De la racine de son nom, les historiens ont déduit qu’il aurait inventé l’écriture[4] et découvert l’astronomie. On lui attribue également d’être à l’origine de la couture[5] et d’avoir forgé les premières armes.

L’historien Al-Qiftî[6] lui attribue ces maximes :

§  La patience avec la foi conduit à la victoire

§  Éloignez-vous des gains crapuleux

§  Ne prêtez jamais serment devant Dieu sur des mensonges

§  La vraie vie réside dans la sagesse

Idrîs est décrit comme une personne mâte de peau, mince et grande de taille. Il avait des épaules larges et une barbe très dense. Il observait beaucoup le silence et parlait doucement. Il était aussi très pensif et quand il marchait, il regardait par terre.   

Dans son ouvrage Tashnîf al-Massamî’[7], Az-Zarkashî relate cette histoire : Idrîs avait l’habitude de coudre et à chaque entrée et sortie de l’aiguille, il faisait des louanges à Dieu. Tandis qu’il était profondément occupé par son travail, le démon (Iblîs) lui rendit visite. Il lui dit : « Dieu peut-il mettre le monde sur cette pellicule de blé ? ». Idrîs répondit : « Évidemment, Il peut même le placer dans le chat de cette aiguille ». Le démon se rapprocha pour voir et Idrîs lui perça un œil et le rendit borgne.

Après avoir vécu de longues années dans l’adoration de Dieu, il rendit l’âme à son Créateur. D’après le récit du voyage nocturne, le Prophète, paix sur lui, le rencontra au quatrième ciel[8]. Certains savants pensent qu’il y réside toujours et le verset 57 de sourate Marie fesait référence à cela.

Ibn ‘Abbâs questionna Ka’b[9] concernant la haute place réservée à Idrîs cité dans le verset précité. Ka’b lui répondit ceci : un jour Idrîs demanda à un ange de le porter sur ses ailes afin de rencontrer l’ange de la mort et lui demander de prolonger sa vie afin de multiplier ses bonnes actions. Quand ils parvinrent au quatrième ciel, ils croisèrent l’ange de la mort tout surpris de voir Idrîs à ce niveau. Il informa alors ce noble prophète que Dieu lui avait ordonné de reprendre son âme au quatrième ciel[10].  

D’autres savants pensent que cette place élevée accordée à Idrîs fait plutôt référence à son haut statut auprès de Dieu. D’après eux, il vécut comme tous les humains sur terre où il rendit l’âme. Ils s’appuient sur le verset : « C’est de la terre que Nous vous avons créés, c’est vers elle que Nous vous retournerons puis c’est de celle-ci que Nous vous redonnerons la vie une nouvelle fois » (Tâ-hâ, 55).



[1]D’après Ibn Kathîr, ce personnage est le premier grand bâtisseur. Ainsi, il aurait fondé les villes de Babylone en Irak et de Suez en Égypte.  Il mit en place la première armée humaine qui affronta celle des démons lors d’une terrible bataille. Le Seigneur accorda la victoire aux humains, al-Bidâya, t. 1, p. 111.

[2]Genèse (5 : 18-24).

[3]Il aurait reçu 30 feuillets.

[4]Une tradition prophétique dont la chaîne de transmission est faible évoque cette spécificité (IBN HIBBÂN, n° 361).

[5]Auparavant, les humains s’habillaient avec des peaux d’animaux.

[6]Akhbâr al-‘ulamâ’, p. 11.

[7]T. 4, p. 662.

[8] Târîkh At-Tabarî, t. 2, p. 308.

[9]Ce Suiveur (tâbi'î) avait une grande connaissance des récits israélites.

[10]Tafsîr Ar-Râzî, t. 21, p. 550.

 

 °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

 

Des siècles après Adam, Dieu a envoyé un prophète qui s'appelle Idriss (Enoch, Hénoch). Idris est un prophète, pas un messager. Il n'a pas déclaré de nouvelles lois pour la religion. Les gens de son époque adorent toujours Allah. Il est simplement venu pour les rappeler, leur demander de faire le bien et éviter le mal.

Idriss ('alayhi salam) est un prophète parmi les prophètes de Dieu. Idriss était parmi les plus actifs des prophètes. Il n'a laissé personne sur Terre sans lui apprendre de faire le bien et éviter le mal, au point qu'Allah lui a dit : "O Idriss, chaque jour, tu as dans ta balance l'équivalent de l'ensemble des bonnes actions de tous les gens de la Terre".

 Pourquoi ? Car celui qui montre le bien, il aura la récompense du bien que cette personne fait. Idriss a oeuvré pour l'adoration de Dieu chez tous les humaines de son époque. De ce fait, à chaque fois que quelqu'un fait du bien, cela se rajoute à la balance des oeuvres d'Idriss ('alayhi salam), Idriss se réjouissa alors pour cette nouvelle. Il a même demandé à son Seigneur de prolonger sa vie.

Mort du Prophète Idriss

Un jour, il a vu un ange parmi les anges et là Idris ('alayhi salam) demande à cet ange : "Si tu vois l'ange de la mort, alors demande-lui qu'il retarde ma mort". Idriss savait qu'à chaque jour, il a dans sa balance l'équivalent de toutes les bonnes actions de tous les gens de la Terre de cette époque. Quel honneur ! Et quelle générosité de notre Seigneur ! Cela incite toute personne à apprendre aux gens de faire le bien

Idriss a demandé cela à l'ange, mais ce dernier lui a répondu : "Et pourquoi tu ne montes pas toi même au ciel demander cela à l'ange de la mort ?" Et en effet, l'ange l'a porté vers les cieux, le premier ciel, puis le deuxième, puis le troisième, puis le quatrième, et là ils ont croisé l'ange de la mort.

L'ange a salué l'ange de la mort. Il lui a dit : "Idriss te salue O ange de la mort !". Alors l'ange de la mort lui a renvoyé le salut et lui a dit : "et qu'est ce qu'il (Idriss) veut ?"

L'ange a répondu : - Idriss veut que tu prolonge sa vie.

L'ange de la mort - Et pourquoi veut-il cela ?

L'ange : - Il veut cela pour que ses bonnes actions augmentent

L'ange de la mort : - Où Idriss maintenant ?

L'ange : - Idriss est avec moi là.

Cela se passait au quatrième ciel. Alors l'ange de la mort a dit : "Gloire à Dieu ! Gloire à Dieu ! Mon Seigneur m'a ordonné que je prenne l'âme d'Idriss au quatrième ciel, et je me suis dis dans ma tête, "Comment cela ? Idriss est sur la Terre, et mon Seigneur me demande de prendre son âme au quatrième ciel ! C'est mystérieux !" Mais me voila, en descenddant, je le croise au quatrième ciel.

L'ange lui a demandé : - Et combien lui reste t-il à vivre (pour Idriss) ?

L'ange de la mort répond : - Il ne lui reste même pas un clin d'oeil.

Et là Dieu a pris l'âme d'Idriss par l'intermédiare de l'ange de la mort au quatrième ciel. Idriss est resté au quatrième ciel, et quand le prophète (sallallahou 'alayhi wa sallam) est passé par le quatrième ciel, la nuit du voyage nocturne et l'ascension, Idriss l'a salué et il lui a dit : "Bienvenue à toi ô frére pieux et prophète pieux !"

"Et mentionne Idris, dans le Livre. C'était un véridique et un prophète. Et nous l'élevâmes à un haut rang" [sourate 19, verset 56-57]

Idriss est un des prophètes d'Allah, qui est mort au quatrième ciel, et après lui, les gens sont restés unificateurs de leur Seigneur Le Trés-Haut.

 

 

 


 

 

 


 

 

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Suivez les mises à jour par mail


Facebook/TwitterFacebook/Twitter retrouvez nous également sur Snapchat : ih2c2s


Le Pakistan a besoin de vous : Faites un don à l'association PAK CHARITY

Inscrivez vous à notre newsletter