Suivez les mises à jour par mail

TRADUIRE EN :

Rechercher dans ce blog


Facebook/TwitterFacebook/Twitter retrouvez nous également sur Snapchat : ih2c2s

APPEL AUX DONS

baraka Allah oufikoum
Le Pakistan a besoin de vous : Faites un don à l'association PAK CHARITY


Inscrivez vous à notre newsletter

Meurtre islamophobe : Zoheir tué par balle pour avoir calmé une dispute entre ses voisins




Rue des Genêts à Raon-l’Etape, les habitants sont sous le choc. Ils connaissaient bien le jeune homme tué par balle dimanche soir, qui a vainement essayé de calmer l’escalade de violence entre voisins. Une marche blanche sera organisée en sa mémoire.
Le meurtrier présumé de Zoheir a été mis en examen et placé en détention provisoire. Ce jeune homme de 24 ans avait eu le seul tort de s’interposer pour tenter de mettre fin à une dispute, dimanche, à Raon-l’Étape (Vosges).

Dimanche en début de soirée, dans cette commune située à la frontière des Vosges et de la Meurthe-et-Moselle, une dispute éclate pour une « histoire de voitures » entre deux hommes, dont un mineur âgé de 16 ans. Celui-ci file chercher son père, Lionel C. Loin de calmer le différend, l’intervention de celui-ci fait monter la pression. Blessé à la jambe par un coup de couteau, le père retourne à son domicile pour s’emparer d’une arme, une carabine 22 LR semi-automatique.
Alors qu’« il mettait en joue certains habitants du quartier » et « tirait aussi des coups de feu sur les immeubles d’habitations », selon le procureur de la République d’Épinal, Nicolas Heitz, « un habitant du quartier », Zoheir, s’est interposé « pour lui demander de se calmer ».


 
« Le motif racial est avéré »

Le jeune homme a tenté de lui retirer l’arme pointée dans sa direction et a reçu une balle dans la poitrine. Il est décédé peu après. Entre-temps, selon la substitut du procureur, citée par Vosges Matin, Lionel C. a infligé plusieurs coups de pied à sa victime. Pourquoi cet acharnement ? « Le motif racial à l’égard du jeune homme est, a priori, avéré », a expliqué la magistrate.

Alcoolisé, Lionel C., 46 ans, a été placé en garde à vue. Mardi en fin d’après-midi, il a été mis en examen au tribunal d’Épinal pour meurtre aggravé, huit tentatives de meurtre et violences sans ITT avec arme. Puis il a été conduit à la maison d’arrêt, en détention provisoire.

Une autopsie de la victime doit être pratiquée dans les prochains jours. Dimanche 9 juin, sa famille et ses proches organiseront une marche blanche dans la ville de 6 400 habitants. Une cagnotte de soutien a été lancée via Internet pour permettre à sa famille de rapatrier sa dépouille en Algérie.


 





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

INFORMATIONS

Inscrivez vous à notre Newsletter






Facebook/TwitterFacebook/Twitter retrouvez nous également sur Snapchat : ih2c2s

Bienvenue, cliquez ici pour rentrer sur la boutique :