Suivez les mises à jour par mail

TRADUIRE EN :

Rechercher dans ce blog


Facebook/TwitterFacebook/Twitter retrouvez nous également sur Snapchat : ih2c2s

Le Pakistan a besoin de vous : Faites un don à l'association PAK CHARITY


Inscrivez vous à notre newsletter

Islam de France : ce qui nous attend en 2019



Modification de la loi de 1905, associations de financement du culte musulman, CFCM… A quoi faut-il s’attendre en 2019 ? L’Islam pourrait être l’un des sujets les plus importants de l’année qui débute.



Si les Gilets jaunes ont permis aux musulmans français de vivre une trêve des confiseurs plutôt sereine, nul doute que, cette année encore, il devrait être question d’Islam un peu, beaucoup, passionnément. 

Notamment parce que la réforme du culte musulman est l’un des enjeux majeurs du ministre de l’Intérieur en 2019. Promise pour début 2018, puis pour la fin de l’année, la réforme du culte musulman tarde à venir. 

Emmanuel Macron ne semble pas vraiment savoir où il va, malgré ces grandes déclarations à ce sujet lors d’un dîner du CFCM en 2017. Gérard Collomb parti de la place Beauvau, la tâche revient désormais à Christophe Castaner. Son premier chantier : réformer la loi de 1905.

Au travers de cet amendement de la loi de 1905, c’est bel et bien le culte musulman qui est visé. 

 C’est d’ailleurs le dossier prioritaire pour le ministre de l’Intérieur qui pourrait ainsi prendre enfin une dimension politique intéressante. En modifiant la loi sur la séparation des Eglises et de l’Etat, il s’agit notamment d’inciter les associations cultuelles à passer sous statut d’associations loi 1905 et non 1901. Objectif : détacher l’« Islam de France » des influences étrangères.

 

Mais au-delà de l’amendement de la loi de 1905, qui prendra du temps, il sera aussi question de tambouilles dans les instances de l’« Islam de France ». 

Au Conseil français du culte musulman, il s’agit notamment de préparer la réforme et les élections dans cinq mois. 

La présidence tournante est promise à l’Algérie, mais Ahmet Ogras, le président actuel, espère bien modifier le mode de scrutin. Il doit aussi mettre sur les rails son Association pour le financement et le soutien du culte musulman (AFSCM) lancée cet été dans la précipitation.

C’est certainement là l’enjeu réel de l’« Islam de France » en 2019 : qui mettra la main sur la manne financière générée par le halal et le hajj : outre le CFCM, Hakim El Karoui devrait lancer, malgré un manque de soutien évident, son AMIF, une association censée collecter des taxes halal et hajj. 

Marwan Muhammad, avec la Consultation des musulmans, a lui aussi besoin de fonds pour faire fonctionner son organisation participative. L’ancien directeur du CCIF a bien avancé et bénéficie, à la différence des autres acteurs de cet « Islam de France », d’un socle solide. Affaire à suivre.








Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

INFORMATIONS

Inscrivez vous à notre Newsletter






Facebook/TwitterFacebook/Twitter retrouvez nous également sur Snapchat : ih2c2s

Bienvenue, cliquez ici pour rentrer sur la boutique :