Suivez les mises à jour par mail

TRADUIRE EN :

Rechercher dans ce blog


Facebook/TwitterFacebook/Twitter retrouvez nous également sur Snapchat : ih2c2s

APPEL AUX DONS

baraka Allah oufikoum
Le Pakistan a besoin de vous : Faites un don à l'association PAK CHARITY


Inscrivez vous à notre newsletter

La certification halal de Toblerone déclenche une polémique islamophobe passionnelle



On ne présente plus les fameux triangles croquants de Toblerone, la marque emblématique du savoir-faire suisse en matière de chocolat depuis plus d’un siècle.
Ce que l’on sait moins en revanche, c’est que ces barres chocolatées appréciées dans le monde entier, qui sont toujours confectionnées dans les ateliers mythiques de Berne, bien qu’étant passées dans le giron du groupe américain Mondelez International en 1990, ont été officiellement certifiées halal en avril dernier.
Une labellisation décernée discrètement, jusqu’à ce que le SonntagsBlick ne la révèle récemment au grand jour, déchaînant aussitôt les passions et les fantasmes les plus irrationnels, notamment des extrémistes de droite qui n’ont pas leur pareil pour les raviver.


A la seule évocation du mot « halal », leur sang n’a fait qu’un tour et, branle-bas de combat, ils ont enfourché leurs fougueux destriers pour repartir de plus belle à l’assaut de « l’islamisation de l’Europe ». Car, selon leur perception déformée par le prisme de la haine, toute certification halal sonne forcément comme une « capitulation devant l’islam conquérant ».

 


Electrisée par Jörg Meuthen, le porte-parole du parti nationaliste allemand AfD qui a asséné lundi dernier que « la certification halal est une reddition devant l’islamisation de l’Europe ! », la fachosphère a tiré à boulets rouges sur Toblerone sur les réseaux sociaux, embrasant les esprits bien au-delà du Rhin et du Vieux Continent…
Dans leur ligne de mire, la célèbre marque suisse de chocolat a essuyé une salve de critiques assassines, avant qu’un appel au boycott ne résonne et ne se propage comme une traînée de poudre aux quatre coins du monde, sur une cybersphère en proie à une agitation malsaine. Certains internautes sont allés jusqu’à faire courir la folle rumeur selon laquelle « Toblerone, en étant certifié halal, finance le terrorisme ».


De telles divagations prêteraient à sourire, si leurs répercussions n’étaient pas aussi désastreuses, tant pour la réputation de Toblerone que pour l’image de l’islam, encore une fois odieusement calomnié par une croisade anti-halal aussi féroce qu’absurde.
En effet, Toblerone, dont la recette du succès est inchangée depuis 1908, date de sa création, n’a pas « décidé » d’être estampillé halal, comme l’a martelé la direction de Mondelez International. 



A l’instar d’autres produits phares, tels que entre autres Ricola, Maggi, les capsules Nespresso…, il s’avère que les ingrédients qui composent ses barres chocolatées sont halal par nature, ce qui signifie en d’autres termes qu’ils ne comprennent ni gélatine de porc, ni alcool et que leur processus de fabrication respecte naturellement l’ensemble des critères relatifs à la certification halal.

« La certification n’a entraîné aucun changement dans notre savoureuse recette traditionnelle», a riposté Mondelez International, propriétaire de la marque, devant la caméra de CNN.

 Alors que cette nouvelle polémique anti-halal, pleine de bruit et de fureur, confine à l’hystérie collective par-delà les frontières, au point de susciter une vive inquiétude au sein de Toblerone, force est de constater que si l’enseigne suisse est toujours restée fidèle à la recette concoctée par ses deux fondateurs historiques, Théodore Tobler et Emil Baumann, les semeurs de troubles de l’extrême-droite sont égaux à eux-mêmes, rageusement islamophobes…


 







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

INFORMATIONS

Inscrivez vous à notre Newsletter






Facebook/TwitterFacebook/Twitter retrouvez nous également sur Snapchat : ih2c2s

Bienvenue, cliquez ici pour rentrer sur la boutique :