Suivez les mises à jour par mail

TRADUIRE EN :

Rechercher dans ce blog


Facebook/TwitterFacebook/Twitter retrouvez nous également sur Snapchat : ih2c2s

APPEL AUX DONS

baraka Allah oufikoum
Le Pakistan a besoin de vous : Faites un don à l'association PAK CHARITY


Inscrivez vous à notre newsletter

INFOS : Montbéliard : un directeur de prison interdit le voile à la mère d’un détenu


La mesure, prise par le chef d’établissement, est illégale. L’accès au parloir doit être autorisé tant que le visage de la personne n’est pas caché.

Un voile qui ne passe pas. 

Le 26 juin dernier, un agent pénitentiaire de la prison de Montbéliard a obligé une femme qui y rendait visite à son fils à retirer le foulard qui couvrait ses cheveux, rapporte France Bleu Belfort-Montbéliard. La raison : une directive interne du chef d’établissement, révélée par Mediapart, qui demande de « refuser l’accès à une personne qui ne veut pas dévoiler l’intégralité de sa tête ».

La mesure est illégale car « un voile ou un foulard qui cache uniquement la chevelure et les oreilles est autorisé dans la mesure où le reste du visage n’est pas dissimulé », selon une note de la direction de l’administration pénitentiaire datée du 19 octobre 2011, soit quelques mois après l’adoption de la loi qui interdit la burqa dans l’espace public.


D’ailleurs, ce 26 juin, un seul surveillant de la prison a forcé la visiteuse à se découvrir. « Je n’étais pas présent au moment des faits mais, bien entendu, j’en ai entendu parler. Des surveillants lui ont dit : du moment que tu reconnais la personne, tu la laisses rentrer ! », a raconté à France bleu Stéphane Mazeftopoulos, délégué syndical UFAP.

 

Une note « maladroite »

Selon le directeur interrégional des services pénitentiaires de Dijon, Pascal Vion, c’est un excès de zèle qui aurait provoqué cet incident. 

La note du chef d’établissement est « maladroite, surtout sur un sujet sensible, elle va certainement au-delà des directives données par le ministère », a-t-il indiqué à Mediapart.

De telles directives internes sont pourtant courantes dans les prisons françaises afin d’adapter certaines réglementations aux particularités du milieu carcéral, selon l’Observatoire international des prisons (OIP). Mais pour François Bès, son coordinateur du pôle enquêtes, ce sont « souvent des dérives » et qu’il « faut les faire annuler », indique-t-il au Parisien.

Le directeur de la maison d’arrêt de Montbéliard, actuellement en congés, n’a pas été sanctionné mais un rappel à la loi devrait être fait à l’ensemble du personnel. 






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

INFORMATIONS

Inscrivez vous à notre Newsletter






Facebook/TwitterFacebook/Twitter retrouvez nous également sur Snapchat : ih2c2s

Bienvenue, cliquez ici pour rentrer sur la boutique :