TRADUIRE EN :


Facebook/TwitterFacebook/Twitter retrouvez nous également sur Snapchat : ih2c2s


Le Pakistan a besoin de vous : Faites un don à l'association PAK CHARITY

Inscrivez vous à notre newsletter

Rechercher dans ce blog

Rabat : des bus roses, 100% féminins, contre le harcèlement dans les transports en commun


Dans la droite ligne des taxis roses qui ont fleuri dans les paysages urbains du Caire et de Karachi, les cités phares et grouillantes de monde d’Egypte et du Pakistan, Rabat pourrait se doter d’une flotte de bus habillée aux couleurs emblématiques de la féminité, afin de lutter contre le harcèlement dans les transports en commun.

L’idée a germé dans l’esprit du maire de la capitale du Maroc, Mohammed Sadiki, et n’en est encore qu’au stade de la réflexion, mais ce dernier s’en est fait son fervent promoteur lors de la clôture de la 15ème campagne nationale contre la violence faite aux femmes.


Convaincu que ces bus, où seules les femmes seront les bienvenues à bord, sont susceptibles de constituer la parade idéale pour enrayer un véritable fléau, l’édile est conforté dans le bien-fondé de sa démarche par l’accueil très positif que lui ont réservé ses concitoyennes. En effet, la plupart d’entre elles ne supportent plus que leurs trajets soient émaillés de mains baladeuses, de frottements, de vulgarités, et virent au cauchemar.

« Je veux faire reculer les cas de violence et de harcèlement dont les femmes sont victimes », a déclaré Mohammed Sadiki, en assurant que le conseil municipal, bien qu’agité par certaines dissensions sur le sujet, notamment sur le plan du coût de l’opération, attache « une grande importance à la lutte contre la violence à l’égard des femmes ».



« Bien que nous soyons une société musulmane censée rendre justice aux opprimés, les sociétés occidentales sont mieux loties dans ce domaine parce qu’elles rejettent la violence contre les femmes et y font face », a-t-il renchéri.
S’ils cristallisent déjà bien des attentes, les bus parés du rose, symbole de la protection des femmes dans leurs déplacements quotidiens, ne vont pas pour autant émerger demain dans les rues de Rabat, au grand regret de celles qui y voient des remparts contre une violence ordinaire.








Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Suivez les mises à jour par mail


Facebook/TwitterFacebook/Twitter retrouvez nous également sur Snapchat : ih2c2s


Le Pakistan a besoin de vous : Faites un don à l'association PAK CHARITY

Inscrivez vous à notre newsletter