Suivez les mises à jour par mail

TRADUIRE EN :

Rechercher dans ce blog


Facebook/TwitterFacebook/Twitter retrouvez nous également sur Snapchat : ih2c2s

APPEL AUX DONS

baraka Allah oufikoum
Le Pakistan a besoin de vous : Faites un don à l'association PAK CHARITY


Inscrivez vous à notre newsletter

Vous avez raté votre prière, involontairement ou non... que faire ?


Fatigue, assoupissement, horaires de travail, les causes qui nous empêchent de vaquer à nos devoirs de musulmans sont malheureusement diverses et variées.

Si dans certains cas les prières manquées peuvent être rattrapées sans devoir expier sa faute, d’autres prières délaissées volontairement ne sont pas toujours excusées.


 
Question : «  Je suis un jeune homme qu’Allâh a guidé vers Son obéissance. J’accomplis l’ensemble de mes prières sauf celle du fajr que je rate des fois à cause du sommeil et je ne me réveille qu’après le lever du soleil. M’est-il permis de faire ma prière à ce moment-là ? Puis, comment doit-on faire pour rattraper la prière qu’on a ratée ? Par exemple : Comment faire pour rattraper la prière de l’`Asr manquée, dois-je la rattraper le lendemain au moment de l’`Asr ou bien je la récupère au moment du Maghrib ?  »

Réponse : Manquer la prière à cause du sommeil ou d’un un oubli fortuit peut se rattraper aisément, dès le réveil ou dès que l’on se souvient, il suffit de la pratiquer comme le souligne notre Prophète (sallAllahou ’alayhi wa salam) : «  Lorsque l’un d’entre vous s’endort sans avoir accompli la prière ou s’il l’oublie, qu’il la fasse dès qu’il s’en rappelle. Telle est la seule expiation de cela  ».

Cependant, lorsque le manquement est volontaire sans en renier le caractère obligatoire et que le moment prescrit soit passé, cela s’apparente à une faute grave, une mécréance majeure selon l’avis des savants. 

 

Le rattrapage n’a pu lieu d’être et seul le repentir, le regret et le pardon d’Allah soubhanou wa ta’ala pourront peut-être expier votre faute, si vous ne persistez pas et que veillez à accomplir les prières dans les moments prescrits comme nous l’a dit Muhammad (sallAllahou ’alayhi wa salam) : «  Ce qui fait la différence entre nous et eux, c’est la prière. Quiconque l’abandonne devient alors mécréant  ». Il a encore dit : «  Entre l’homme, la mécréance et le polythéisme, il y a l’abandon de la prière  ».

Al-Boukhari a rapporté dans son Sahih et d’après le Prophète (sallAllahou ’alayhi wa salam), l’invocation suivante appelée sayyidou l-’istighfar [- la maîtresse des invocations pour la demande du pardon -] :

«  Ô Allah Tu es mon Seigneur. Il n’est de dieu que Toi. Tu m’a créé et je suis Ton esclave, et je suis sur l’engagement que j’ai pris et j’espère le Paradis autant que je peux. Je recherche Ta préservation contre le mal que j’ai fais. Je reconnais les bienfaits que Tu m’as accordés et j’avoue mes péchés, alors, je te demande de me pardonner. Certes nul autre que Toi ne pardonne les péchés  ».









Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

INFORMATIONS

Inscrivez vous à notre Newsletter






Facebook/TwitterFacebook/Twitter retrouvez nous également sur Snapchat : ih2c2s

Bienvenue, cliquez ici pour rentrer sur la boutique :