Suivez les mises à jour par mail

TRADUIRE EN :

Rechercher dans ce blog


Facebook/TwitterFacebook/Twitter retrouvez nous également sur Snapchat : ih2c2s

APPEL AUX DONS

baraka Allah oufikoum
Le Pakistan a besoin de vous : Faites un don à l'association PAK CHARITY


Inscrivez vous à notre newsletter

INFO : Quels sont ces 9 pays qui ont soutenu la reconnaissance de Jérusalem comme capitale de l’entité sioniste ?


Après le vote de l’ONU condamnant à une grande majorité la décision de Donald Trump de reconnaître Jérusalem capitale de l’état hébreu, il y a lieu de s’attarder sur les neuf pays qui ont tout de même voté contre la résolution à l’Assemblée générale des Nations Unies.

Neuf pays qui seraient prêts à reconnaître, à l’instar des Etats-Unis, Jérusalem comme capitale de l’entité sioniste. Outre les principaux intéressés, les Etats-Unis et l’entité sioniste, sept pays parmi lesquels le Guatemala, le Honduras, les îles Marshall, la petite île du Pacifique Nauru, les Palaos, la Micronésie et le Togo se sont rangés du côté américain et sioniste.


Avant le vote, Donald Trump fidèle à lui-même et son envie irrépressible de gagner sur tous les fronts, a menacé les pays qui voteraient contre sa décision de leur couper les aides

Une manière démocratique à laquelle ont recours habituellement les Etats-Unis et l’état hébreu pour obtenir gain de cause, mais leurs intimidations n’ont pas eu l’effet escompté et seuls sept pays se sont laissés convaincre.

Les alliés indéfectibles ont par contre senti le danger de céder à un engagement aux conséquences catastrophiques et n’ont pas hésité à voter en faveur de la résolution à deux Etats, tels la France, l’Autriche, la Belgique etc…

En tout, 128 pays ont voté pour, 9 contre et 35 se sont abstenus, dont le Canada — 21 n’ont pas pris part au scrutin.


Dans son désir d’enrôler un nombre toujours plus importants d’alliés, l’entité sioniste s’est rapproché de plusieurs pays africains subsahariens. 

Il a réussi à rétablir ses relations officielles avec trente-neuf de ces pays, mais seul le Togo a soutenu la décision américaine concernant le statut de Jérusalem. 

Ceci s’explique en partie par la visite à Jérusalem de Faure Gnassingbé, le président de la République togolaise en septembre dernier.

Un rapprochement entre les deux gouvernements qui s’explique aussi par une politique basée principalement sur la violation des droits internationaux et la répression de la population.

 


 



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

INFORMATIONS

Inscrivez vous à notre Newsletter






Facebook/TwitterFacebook/Twitter retrouvez nous également sur Snapchat : ih2c2s

Bienvenue, cliquez ici pour rentrer sur la boutique :