Suivez les mises à jour par mail

TRADUIRE EN :

Rechercher dans ce blog


Facebook/TwitterFacebook/Twitter retrouvez nous également sur Snapchat : ih2c2s

APPEL AUX DONS

baraka Allah oufikoum
Le Pakistan a besoin de vous : Faites un don à l'association PAK CHARITY


Inscrivez vous à notre newsletter

INFO : Appel au viol d’Ahed Tamimi lancé publiquement par israel et incarcération des membres de sa famille


Tandis que des dirigeants israéliens appellent à se venger sur Ahed Tamimi, et même à la violer, pour la punir de son atteinte à la “virilité” des soldats qu’elle a bousculés devant chez elle, les arrestations de membres de sa famille et d’autres dirigeants de la résistance pacifique à l’occupation se multiplient.

Après l’incarcération de sa mère Narriman et de sa cousine Nour (21 ans), l’occupant a procédé jeudi à celle de sa tante, Manal Tamimi, ainsi qu’à celles de Munther Amira, coordonnateur des Comités de Résistance populaire de la région et de Jamil Barghouti, autre figure de la résistance palestinienne en Cisjordanie.






Manal TAMIMI, arrêtée jeudi matin devant la prison d’Ofer, alors qu’elle en manifestait pacifiquement sa solidarité au reste de la famille TAMIMI arbitrairement incarcérée.
 
Jamil Barghouti, autre militant bien connu pour sa résistance à l’occupation, la dépossession et la violence de la colonisation israéliennes









Jamil Barghouti, autre militant bien connu pour sa résistance à l’occupation, la dépossession et la violence de la colonisation israéliennes Les appels à la vengeance se multiplient contre cette adolescente, qui ne supporte plus les raids et “incursions” de l’armée d’occupation chez elle, et qui a vu mourir ou être grièvement blessés plusieurs membres de sa famille, lors de leur résistance pacifique au vol des terres du village de Nabi Saleh. Le ministre de “l’éducation”, Neftali Bennett a déclaré qu’”elle et sa famille devaient passer le reste de leur vie en prison”. Le ministre de la “défense” Avigdor Liberman veut qu’ “on lui réserve, à elle et sa famille ce qu’ils méritent”, tandis que le journaliste israélien Ben Caspit estime, sans la moindre censure, qu’elle devrait être agressée sexuellement : “Nous devrions lui faire payer le prix à une autre occasion, dans le noir, sans témoins ni caméras”. Ahed Tamimi et tous les militants palestiniens emprisonnés sont entre les mains de dangereux fascistes. Il est urgent d’obtenir leur libération !





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

INFORMATIONS

Inscrivez vous à notre Newsletter






Facebook/TwitterFacebook/Twitter retrouvez nous également sur Snapchat : ih2c2s

Bienvenue, cliquez ici pour rentrer sur la boutique :